Le principe de la phytothérapie

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La phytothérapie est la forme la plus ancestrale de la médecine. Il s’agit d’une médecine basée sur des extraits de plantes. La phytothérapie fonctionne selon les principes actifs des plantes qui exercent une action directement sur notre organisme. Une plante médicinale peut avoir deux cent à trois cent composants différents, et c’est l’interaction entre ces composants qui rendrait la plante efficace.
De nos jours, la phytothérapie est de plus en plus présente dans les rayons de nos pharmacies. S’il fût un temps où la phytothérapie était plutôt décriée, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Et les nombreux scandales qui ont entouré les médicaments classiques poussent de plus en plus de patients vers la phytothérapie. De fait, la phytothérapie n’a pas les effets toxiques que pourraient avoir certains médicaments classiques. Notons néanmoins que la phytothérapie n’est utilisée que dans les cas de maladies bénignes.

La phytothérapie nous est familière par le biais de ce qu’on appel les remèdes de grand-mère. Il y a notamment le thym contre le rhum ou encore la tilleul contre l’insomnie. Aujourd’hui la phytothérapie ne se fait plus seulement sous forme de tisane ou de décoction, mais peut aussi être utilisée sous forme de gélule. La phytothérapie s’est donc modernisée.
Mais si le thym et tilleul nous semble bien inoffensif, il nous faut pourtant faire attention. La phytothérapie n’est pas une médecine sans danger. Certaines plantes peuvent par exemple être mortelles. Les dangers de la phytothérapie apparaissent surtout lors des préparations des plantes. Si une erreur survient, des effets secondaires non négligeables risquent de se manifester. L’un des autres dangers de la phytothérapie, c’est lorsqu’il y a interactions avec d’autres médicaments. Le Millepertuis, par exemple, qui est utilisé en phytothérapie comme anti dépresseur, ne peut pas être interagit avec certains médicaments plus classiques (la pilule contraceptive, les antirétroviraux, etc.). Il est donc recommandé d’en parler avec votre médecin traitant si vous décidez de vous engager dans la phytothérapie.

La phytothérapie semble donc être une bonne alternative aux médicaments classiques. La phytothérapie semble en effet être plus bénéfique pour notre corps. Dans certains cas, il semble préférable d’avoir recours à la phytothérapie plutôt qu’à certains médicaments qui peuvent voir des conséquences à long terme sur notre santé. Il faut néanmoins être prudent, car la phytothérapie n’est pas sans danger. Il vaut toujours mieux prendre contact avec son médecin avant de se lancer dans une cure de phytothérapie.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »